Les partenaires sociaux engageront une négociation interprofessionnelle, comme en 2013, sur la base d’un document d’orientation transmis par l’exécutif dans la première quinzaine de novembre 2017. Elle devra se dérouler jusqu’en janvier 2018.

En parallèle, des réunions multilatérales notamment avec les représentants des régions, seront organisées sur la formation des demandeurs d’emploi.

 

Objectif visé ?

« Garantir une réelle transparence de l’information sur les débouchés des formations » ainsi que sur « la qualité de l’offre, attestée de manière indépendante ».

Un autre point sensible figurera dans la discussion, celui du rôle d’intermédiation dévolu jusqu’ici aux OPCA. Le gouvernement souhaite, en effet, encourager « tous les actifs à se former dans une logique qualifiante et de façon autonome qui ne dépende pas d’un intermédiaire, quel qu’il soit. Fin de l’intermédiation, chaque bénéficiaire du compte professionnel de formation pouvant ainsi contacter directement un organisme de formation, sans solliciter ces organismes paritaires.

Dans un même temps, l’accompagnement (ou conseil en évolution professionnelle) pourrait être renforcé afin d’aider les salariés dans « l’élaboration de leur projet professionnel », dans le cadre de leur CPF (Compte personnel de formation).

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF