Selon Contexte, les autocars Macron pourraient absorber jusqu’à 4 % du trafic ferroviaire longue distance actuel – France Stratégie a publié fin juillet une note d’analyse sur les « perspectives de développement des autocars ». Elle évalue entre 15 et 25 millions le nombre de passagers annuels en 2030. L’estimation haute est égale au niveau de trafic actuel en Allemagne, quatre ans après la libéralisation.
Si ce scénario se réalise, cela occasionnerait « une perte de 8 millions de passagers pour la SNCF, donc environ 2,4 milliards de voyageurs-km », estime France Stratégie.

les autocars longue distance ont connu un essor si rapide qu’il n’a pas été possible d’anticiper l’aménagement, voire la création de gares routières ou de points d’arrêt pour accueillir les passagers dans de bonnes conditions. Le document exhorte les collectivités locales à créer des gares routières au sein de « véritables pôles d’échanges multimodaux à haut niveau de services ».

D’ici à 2030, le nombre d’emplois total du secteur pourrait dépasser les 5 000.

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF