L’enquête annuelle de l’IRU sur la pénurie de conducteurs routiers montre que les postes vacants de ces conducteurs continuent d’augmenter à un rythme alarmant dans le monde entier.

En 2022, alors que les entreprises argentines et chinoises prévoient de légères améliorations, les opérateurs de la plupart des régions s’attendent à ce que les pénuries de conducteurs continuent d’augmenter : la Turquie de 15 %, le Mexique de 32 %, l’Eurasie et l’Europe de 40 %. En Europe, les postes vacants ont augmenté de 42 % entre 2020 et 2021 (71 000 en Roumanie, 80 000 en Pologne et en Allemagne,  100 000 au Royaume-Uni). 
Dans le transport de voyageurs, 7 % des postes de conducteurs de bus et d’autocars étaient vacants en 2021. Les opérateurs s’attendent à ce que cela atteigne 8 % en 2022. 


L’enquête révèle aussi qu’en 2021, moins de 3 % des conducteurs étaient des femmes, avec des exceptions notables en Chine à 5 % et aux Etats-Unis à 8 %.


La proportion de conducteurs de moins de 25 ans reste faible dans presque toutes les régions (moins de 7 %) sauf en Chine et Mexique.
Aux Etats-Unis et en Europe, les conducteurs âgés représentent environ un tiers de la main-d’œuvre. L’Europe a l’âge moyen des conducteurs le plus élevé soit 47 ans.

Lire le communiqué

Consulter la synthèse

Fichier PDF

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF