La mobilité, une solution pour la pénurie de main-d’oeuvre ? : retrouvez toutes les actualités du déménagement dans le nouveau numéro de l’Info Dém.

Edito : La mobilité, une solution pour la pénurie de main-d’oeuvre ? La pénurie de main-d’oeuvre sera-t-elle réduite grâce à la mobilité des Français ?


La nouvelle édition annuelle du baromètre du déménagement réalisée au premier trimestre 2022 par l’Ifop pour Les Déménageurs Bretons à partir d’un échantillon de plus de 2 000 personnes fournit quelques pistes. Elle permet de constater une évolution derrière l’apparente stabilité d’ensemble. Les données compulsées par le baromètre établissent en effet que niveau global de mobilité reste stable entre 2020 et 2021 : 11 % des Français ont déménagé durant l’année. À y regarder de plus près, des changements notables peuvent être repérés. Il apparaît ainsi que ce sont les moins de 35 ans (étudiants et jeunes professionnels) qui ont le plus déménagé durant l’année écoulée (21 %), talonnés par les personnes qui vivent en appartement ou qui sont locataires de leur logement (17 %).


Il apparaît par ailleurs que les raisons professionnelles représentent un quart de l’ensemble des déménagements (26 %), motivées par un changement d’emploi ou d’entreprise (14 %), une mutation ou un changement de lieu de travail (11 %), enfin un changement d’école ou le suivi d’études (13 %). Parmi les raisons avancées pour expliquer la mobilité géographique, celles d’ordre personnel arrivent encore en tête puisqu’elles sont citées par 67 % des sondés. La vente ou l’achat d’un bien immobilier constitue le premier motif poussant à déménager (30 %), suivi par la mobilité professionnelle du conjoint (10 %) ainsi qu’un mariage ou un divorce (10 %). Figure aussi dans cette catégorie le désir de changer de cadre de vie ou la nécessité de quitter un logement devenu trop cher (10 %).


La crise sanitaire et l’adoption à grande échelle du télétravail, s’ils n’ont pas encore d’impact fort sur la mobilité, ont déjà modifié la perception que les Français portent sur leur situation. Un quart des Français (26 %) envisagent de changer de lieu de vie en 2022. Pour un quart des personnes concernées par le télétravail (23 %), la possibilité de travailler à domicile a joué sur leur décision de déménager. En passant plus de temps à leur domicile, ils en sont venus à accorder plus d’importance à l’espace intérieur mais aussi l’accès à la nature. Ainsi, pour 32 % des Français, il est désormais primordial de disposer d’un logement plus spacieux et pour 31 % d’avoir accès à l’extérieur. Le télétravail pourrait ouvrir de nouvelles voies à la satisfaction de ces souhaits tout en permettant à nombre d’entreprises de trouver plus facilement les compétences qui leur manquent.

Consulter l’InfoDem n°71

Fichier PDF

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF