Grand débat national : loi d’orientation des mobilités – plateformes numériques et digitalisation

De nombreux acteurs de la vie associative et publique plaide pour une fiscalité carbone juste socialement. Ils estiment que la France peut y parvenir, notamment via la fiscalité carbone qui est, parmi d’autres, un outil efficace pour faire évoluer les décisions d’investissement, favoriser les comportements vertueux… pour et répondre à l’urgence climatique.

Le transport routier s’est inscrit de longue date dans une volonté de réduction de ses émissions de polluants atmosphériques et de CO2, de ses nuisances sonores et de la congestion due au transport.

L’OTRE, organisation professionnelle représentative du transport routier de marchandises et de personnes, regroupant exclusivement des PME PMI à capitaux patrimoniaux, ne peut donc que partager ce défi de basculement vers une mobilité à faible taux d’émissions de carbone et d’émissions de gaz à effet de serre. C’est pour cela que l’OTRE s’est pleinement investie dans le grand débat national, afin d’apporter aux politiques des propositions innovantes et réalistes pour les entreprises.

La contribution citoyenne de l’OTRE « loi d’orientation des mobilités – plateformes numériques et digitalisation » repositionne les plateformes d’intermédiation numérique, soumises à aucunes réglementations spécifiques aujourd’hui, au centre des conséquences environnementales et sociales qu’elles concentrent depuis leur lancement.
Ce projet formule des propositions concrètes afin de responsabiliser les acteurs pour qu’ils soient soumis au mêmes règles que les commissionnaires ou entreprises de transport afin que la législation soit la même pour tout le monde..

 

Téléchargez la contribution
« loi d’orientation des mobilités – plateformes numériques et digitalisation »

 

Fichier PDF

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF