Rapport PICHEREAU sur l’exploitation des véhicules utilitaires légers (VUL)

C’est le 18 avril 2018, que Damien PICHEREAU (député de la Sarthe) remettra à Elisabeth BORNE son rapport sur l’exploitation des véhicules utilitaires légers.
C’est au terme de ces 46 auditions, qui ont représenté 70 heures d’entretien, que la mission a dégagé six axes d’actions majeurs en faveur d’une meilleure régulation des véhicules utilitaires légers :

• Professionnaliser le métier de conducteur de VUL, afin de renforcer la sécurité routière, la qualité des prestations et inscrire cette profession dans un parcours vertueux ;

• Mieux contrôler ce mode de transport grâce à de nouveaux outils plus connectés et plus efficaces : renforcer les outils et moyens de contrôle doit permettre de sanctionner et réduire les pratiques de concurrence déloyale ;

• Améliorer l’état du parc roulant : des contrôles techniques plus fréquents devraient avoir un impact positif sur la sécurité routière ;

• Responsabiliser l’ensemble des acteurs de la chaîne logistique : chaque acteur doit veiller à la bonne application des règles afin de permettre une autorégulation de l’ensemble de la chaîne logistique. Les conditions d’un environnement concurrentiel équilibré nécessitent une meilleure harmonisation, à l’échelle européenne, des conditions d’accès et d’exercice de la profession des transporteurs ainsi que de la réglementation sociale applicable aux conducteurs de VUL ;

• Aider les professionnels à convertir leur flottes vers des véhicules plus propres, afin de réduire les externalités négatives du parc vieillissant ;

• Soutenir les collectivités territoriales dans leur politique d’urbanisme : L’optimisation des flux de marchandises en ville constitue un enjeu majeur des politiques d’amélioration de la qualité de l’air en centre urbain. La logistique apparaît comme un élément essentiel à développer dans les documents de programmation urbaine.

 

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF