Le 2 juin 2021, le Rapport d’information sur les enjeux économiques de la sécurité privée de Mme Jacqueline Maquet et M. Dino Cinieri a été déposé auprès du Président de l’Assemblée Nationale en application de l’article 145 du règlement, par la commission des affaires économiques.

Sur le transport de fonds, ce rapport indique que le secteur économique des transports de fonds et valeurs comprend un peu plus de 8000 salariés pour un chiffre d’affaires global estimé à 1 milliard d’euros environ, d’après les éléments fournis à la mission d’information par les deux organismes représentatifs de ces métiers que sont l’union des entreprises de sécurité privée « Valeurs » (USP-VALEURS) et la fédération des entreprises de la sécurité fiduciaire (FEDESFI). -Source 2015-

Ce marché repose sur trois branches que sont la logistique fiduciaire (transport de fonds ; traitement des espèces ; gestion et maintenance d’automates de retrait et de dépôt), la logistique sécurisée (transport et stockage de bijoux, métaux précieux, semi-valeurs, produits sensibles ; import/export tous types de valeurs) et enfin la fourniture, l’installation, la maintenance d’automates de retraits et de dépôt d’espèces.

Les auditions menées par les Rapporteurs font apparaître que ce marché est en stagnation en raison de difficultés spécifiques tenant notamment au recul du cash dans un contexte d’optimisation et de recherche d’économies menées par le secteur bancaire. Celles-ci ont conduit à la disparition, au fil des années, d’un certain nombre acteurs, au profit de l’installation d’une forme de duopole entre deux groupes internationaux que sont les groupes Loomis et Brinks… Lire la suite

Fichier PDF

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF