Organisation des flux, carburants alternatifs, transition énergétique : Jean-Marc Rivera a accordé un entretien à Caradisiac en amont de son intervention, le 30 juin, lors du 7e Forum Electric-Road Business & Seminar.

Caradisiac : Vous participez à Electric-Road dans le cadre d’une séquence intitulée « Décarbonation de la chaîne logistique et transport : du transport lourd au dernier kilomètre ». Décarboner le transport lourd en France, c’est complexe ?

Jean-Marc Rivera, Délégué général de l’OTRE : Oui, c’est quelque chose de complexe, notamment car la décarbonation du transport routier n’est souvent envisagée, que ce soit d’un point de vue assez politique ou du point de vue du ressenti collectif, que sous le champ du verdissement des flottes. Certes, le verdissement des flottes reste un élément central pour améliorer les performances énergétiques du transport mais on occulte un autre pan, qui nous semble à nous tout aussi important et qui est relatif à l’organisation des flux de transport : comment le transport est-il organisé ? y-a-t-il aujourd’hui du transport inutile et est-ce qu’on créé du transport inutile ? les flux de transport sont-ils bien organisés ? […] Là, il y a un vrai débat et sur ces sujets-là, on reste encore un peu dans la réflexion ou dans l’incantation et on s’aperçoit que globalement, il n’y a pas une vraie prise en compte de ces questions-là.

Lire la suite de l’article

Fichier PDF

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF