Dans le cadre des aides instaurées par l’Etat, l’OTRE demande la suppression du seuil de 1 million d’euros de chiffre d’affaires mensuel et d’isoler l’activité du tourisme pour déterminer l’éligibilité aux aides.

Aussi, le dispositif de prise en charge du chômage partiel à 100 % doit être prolongé au minimum jusqu’au 30 juin 2021.

L’urgence de la situation des entreprises du Transport Routier de Voyageurs nécessite une « union sacrée » de toutes les organisations œuvrant pour sa survie. Ainsi, un message fort est adressé ce jour à l’attention du gouvernement sur la base d’un communiqué de presse commun intitulé « L’Union sacrée pour sauver le TRV ».

Ce texte est diffusé simultanément par l’OTRE et la FNTV en tant qu’Organisations Professionnelles Représentative, ainsi que par le CAI, le GATF et l’UNOSTRA en défense des entreprises du secteur « Voyageurs Tourisme » qu’ils défendent. La solidarité « historique » des autocaristes est plus que nécessaire pour porter un message fort :

Aucune entreprise du Transport Routier de Voyageurs ne doit disparaître !

Lire le communiqué de presse

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF