La commission d’enquête sur le transport des animaux pourrait recommander une interdiction partielle des exportations d’animaux vivants en dehors de l’Union Européenne.

C’est ce qu’a indiqué sa présidente, l’eurodéputée luxembourgeoise Tilly Metz (Verts/ALE), le 29 septembre. Elle explique que la négociation des amendements de compromis sur le projet de recommandation de la commission d’enquête est toujours en cours. Selon elle, la perspective d’une interdiction totale des exportations d’animaux vivants vers les pays tiers divise l’équipe de rapporteurs.

Un compromis serait de recommander une « interdiction partielle » et d’établir « une liste de pays dans lesquels les normes [pour le transport des animaux] sont similaires à celles de l’UE ». Le rapport d’enquête et la recommandation doivent être votés en commission en décembre, avant un scrutin en plénière en janvier.

Fichier PDF

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF