Caroline Augé, Secrétaire Générale de l’OTRE des pays de l’Adour signalait sur France Bleu Pays Basque que des redressements et même des dépôts de bilan sont en vue dans le secteur. Face à cette situation inédite, l’OTRE a réclamé un plan de sauvegarde au Gouvernement. 

La crise ukrainienne et l’augmentation des prix des carburants pourraient avoir des conséquences irrémédiables pour certains transporteurs du Pays basque. Des professionnels envisagent d’arrêter de circuler et de recourir à du chômage partiel.

Lire l’article

Ecouter son intervention radio

Fichier PDF

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF