Cars MACRON : la fréquentation dépasse le cap de trois millions de passagers

 

Le marché national de transport routier de voyageurs librement organisé (SLO) a connu une forte expansion au troisième trimestre 2019 avec plusieurs indicateurs atteignant leur plus haut niveau depuis la libéralisation de ce marché en 2015.
Il s’agit aussi du premier trimestre où le nombre d’opérateurs d’envergure nationale se réduit à deux. Désormais, seuls FlixBus, qui a intégré les marques Eurolines/Isilines, et BlaBlaBus, qui a repris les lignes de Ouibus au sein de son réseau, se partagent ce marché.

En parallèle, deux nouveaux opérateurs régionaux proposent des services librement organisés ce trimestre : Procars avec sa ligne Chessy – Sens – Auxerre et Voyages Lucien Kunegel opérant des navettes sur les routes du vignoble alsacien. En dépit du nombre de transporteurs locaux en augmentation (sept), ceux-ci n’ont pas enregistré d’évolutions importantes de l’offre ou de la demande en dehors des fluctuations saisonnières.

Le réseau des autocars SLO (cars MACRON) continue à se densifier ; tandis que le nombre de villes desservies s’établit à 287 (en hausse de 9 % sur le trimestre mais inférieur de 2 % au niveau observé il y a un an), l’offre de liaisons atteint un nouveau record avec 2 153 liaisons commercialisées. Outre les liaisons proposées par les nouveaux opérateurs locaux, le développement de l’offre de BlaBlaBus et le maintien de l’offre de FlixBus (par rapport à l’offre groupée Flixbus-Eurolines/Isilines du deuxième trimestre) conduisent à une augmentation globale du nombre de liaisons de 7 % sur un an.
Par ailleurs, la fréquence quotidienne de l’offre des autocars SLO dépasse les 1 000 départs par jour, soit son plus haut niveau depuis 2015, du fait de l’intensification de l’offre de départs des deux opérateurs nationaux. Le nombre moyen de destinations directes par ville continue également à croître, chaque ville du réseau SLO est reliée désormais à 14,5 destinations directes, contre 13,2 l’année passée.
Les opérateurs semblent aussi optimiser leur offre. Malgré un niveau de liaisons record, le nombre de lignes du troisième trimestre 2019 se contracte par rapport à la même période de 2018. En outre, il y a de plus en plus d’offres exclusives (57 % des dessertes ce trimestre, contre 54 % il y a un an) qui captent une part croissante de la demande.

La fréquentation dépasse pour la première fois le cap de trois millions de passagers ce trimestre, et ce malgré l’arrêt des politiques promotionnelles massives appliquées au début de l’année 2019. Les liaisons transversales concentrent une part plus importante de ce surplus de fréquentation pour atteindre 57 % de la demande totale. Le taux d’occupation se situe entre 57 % à 66 %. La recette par passager.km poursuit sa hausse pour s’approcher du niveau de 2018 (4,7 euros par passager aux 100 km, soit 4 centimes de plus sur le trimestre et 3 centimes de moins que l’année précédente). De cette évolution de la recette moyenne, combinée à la forte hausse du nombre de passagers, résulte un chiffre d’affaires de plus de 40 millions d’euros au troisième trimestre 2019, en augmentation par rapport à l’ensemble des trimestres passés.

 

Retrouvez le dossier complet de l’Autorité de régulation des transports ci-dessous

 

Fichier PDF

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF