La loi THÉVENOUD censée réguler nos métiers et harmoniser nos règles de travail a ouvert une brèche qui a permis l’irruption de « pirates technologiques » qui ne sont nullement des VTC mais de simples intermédiaires qui se réclament indûment de l’économie collaborative, s’exonèrent des règles de droit, d’imposition et de cotisations sociales, et mettent à mal le système social français : celui de la solidarité.

Ces plateformes ont imposé une économie de la paupérisation par une très forte pression sur des prix toujours à la baisse et par l’augmentation exponentielle du recrutement de chauffeurs à peine formés qu’elles plongent dans la précarité et la dépendance ; cela a abouti à une situation complexe et anarchique pourtant maintes fois dénoncée.

Conscients de cette situation dramatique, les professionnels du Taxi et du VTC ont décidé de se tendre la main. Cette exaspération, que les fédérations professionnelles entendent et comprennent, il est grand temps de l’apaiser.

Les VTC dénoncent aussi la maraude électronique encouragée par les plateformes, respectent le monopole des taxis de stationner en voie publique, et souhaitent aussi éradiquer le racolage des clandestins. Professionnels responsables et pragmatiques, nous affirmons l’absolue nécessité de former convenablement les chauffeurs pour garantir la plus grande qualité de service, une meilleure image de nos métiers, et voulons la fin de la concurrence déloyale débridée des plateformes.

Nous refusons de livrer nos professions à la loi de la jungle et de sacrifier la sécurité sur l’autel de l’ubérisation.

Dans l’urgence, le gouvernement a rendu sa copie sur le contenu de l’examen obligatoire des chauffeurs VTC, sans consultations ni concertations abouties et cet examen ne répond pas aux besoins exprimés.

Dès lors, nous exigeons lors de cette année 2016 annoncée officiellement comme transitoire par les autorités, que le gouvernement fasse respecter la loi, tienne ses engagements et mette en place immédiatement la concertation réunissant tous les professionnels du transport pour faire face aux défis et opportunités technologiques. Arrêtons d’opposer les uns aux autres, et offrons aux chauffeurs et à nos entreprises un avenir plus serein.

Fichier PDF

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF