Les autocars embarquent une clientèle nouvelle. Ils ne concurrencent pas les TER.

« Une incontestable réussite.  » Bernard ROMAN, le président de l’Arafer, l’autorité de régulation du rail et de la route, a profité vendredi de la présentation de son rapport d’activité 2017 pour décerner un satisfecit appuyé aux cars MACRON.

Apparus à l’été 2015, suite à la libéralisation du transport par autocar, décidée par celui qui n’était encore que ministre de l’économie, ces cars ont continué de gagner des clients l’an dernier, avec 7,1 millions de passagers transportés, « soit près de 20 000 par jour  », a calculé l’Arafer, qui doit présenter un bilan plus détaillé dans les jours à venir. Par rapport à l’année précédente, la hausse est de 14,5 %, et si le marché est très saisonnier, avec un pic en été, chaque trimestre de 2017 est en croissance par rapport à celui de 2016.

Complémentarité avec l’offre TGV

La part de marché dans les déplacements longue distance reste modeste, par rapport au TGV (plus de 300000 passagers par jours) mais aussi et surtout par rapport à la voiture individuelle. Les cars Macron n’en ont pas moins prouvé leur utilité, a estimé Bernard ROMAN : selon l’enquête menée par l’Arafer, «  17 % des voyageurs par autocar ne se seraient pas déplacés si l’autocar ne leur avait pas été proposé comme moyen de transport. Cela signifie en pratique que 1 200 000 voyageurs par autocar ne se seraient pas déplacés sans cette offre ».

 

Source : les Echos LIONEL STEINMANN, le 08/07

https://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/0301943240849-l-incontestable-reussite-des-cars-marcon-2190598.php

 

Fichier PDF

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF