Sur le sujet « transport-mobilité » l’association des régions de France précise « Pour que les Régions puissent assurer pleinement leur rôle d’autorité organisatrice de transport » elle demande aux candidats de s’engager sur ces points :

◗ autoriser le libre-choix de leur opérateur de transport ferroviaire en préparant l’expérimentation de la concurrence des TER ;

◗ leur donner tous les leviers pour mettre en œuvre des tarifications attractives des TER ;

◗ confirmer la reprise des trains Intercités par les régions volontaires.

Pour les régions intéressées, ouvrir l’expérimentation :

◗ d’une gouvernance régionale des gares ferroviaires afin de simplifier et d’optimiser le modèle économique des gares pour plus d’efficacité, en permettant la régionalisation de l’exploitation des services en gare et la possibilité de reprise du patrimoine des gares, dans des conditions fixées par l’État et les régions ;

◗ d’une compétence élargie des régions à l’ensemble de la chaîne de mobilité, afin de permettre à ces dernières de concourir au développement des modes doux et nouvelles mobilités ;

◗ du transfert aux Régions de la gestion d’une partie du réseau routier structurant, afin de contribuer à la définition d’un réseau routier d’intérêt régional, et des conditions d’expérimentation de dispositifs de redevance de ces infrastructures ;

◗ d’une compétence élargie en matière de logistique afin de définir et de mettre en œuvre des plans d’actions logistiques cohérents avec le cadre d’action national, et avec les compétences des Régions en matière de développement économique et de formation professionnelle.

 

Huit propositions aux candidats à la présidentielle pour poursuivre la régionalisation

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF