Le 1er mars 2017, l’European Pallet Association e.V. (EPAL) retirait son agrément à UIC/EUR faute de respect des normes en cours, tout en indiquant agir dans dans l’intérêt de ses partenaires industriels, commerciaux et logistiques. L’EPAL précisait : « L’UIC a délégué l’assurance qualité à diverses entreprises ferroviaires, qui ont à leur tour sous-traité ces activités à des sociétés privées. Il n’existe pas de structure standardisée pour l’assurance qualité, et il n’y a aucune stratégie systématique de poursuite en justice des contrefaçons ».

Suite aux nombreuses interrogations suscitées en France, le Comité national EPAL France a souhaité apporter une réponse circonstanciée qui permettra de lever toute ambiguïté et de rassurer les divers intervenants de la supply chain.
« Les palettes UIC, actuellement sur le marché et fabriquées avant mars 2017, restent échangeables jusqu’au 31 décembre 2021 avec les palettes Europe EPAL. Ce délai de transition conséquent permettra aux utilisateurs de poursuivre librement leurs transactions selon les accords particuliers conclus entre les parties prenantes. En quatre ans, ces palettes seront, pour la majorité, en fin de vie et devraient tout naturellement sortir du parc. »

Retrouvez les communications de l’European Pallet Association (EPAL) ci-contre.
CP Réponse sur échangeabilité des palettes Europe EPAL avec les palettes UIC EUR
CP Pool des palettes Europe EPAL = le marché a déjà pris sa décision

Téléchargez l'article en PDF : Download PDF